Glyphosate : le gouvernement fédéral ne doit pas attendre l’Europe pour protéger les particuliers

J’ai demandé  l’interdiction immédiate de vente des produits contenant du glyphosate pour les particuliers et un phasing out de 3 à 5 ans maximum négocié avec les professionnels. Mais il s’agit également d’appliquer les mêmes règles aussi bien pour les produits qui entrent dans le marché européen que pour les producteurs locaux, afin que le consommateur belge n’achète pas de produits aspergés de glyphosate provenant d’autres pays européens laxistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *